16% de la population espagnole souffre d'une maladie neurologique

Avril 14, 2016 Admin Santé 0 3
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

En Espagne, il ya plus de 7,5 millions de personnes souffrant d'une maladie neurologique qui équivaut à 16 pour cent de la population totale et en tenant compte de la population de plus de 65 ans, les maladies neurologiques représentent 50 pour cent de la maladie débilitante.

Ce était le président de la Société espagnole de neurologie (SEN), le Dr Jérôme Sancho Rieger a noté au cours 'Neurologie, dans l'état des autonomies, ombres et lumières », qui est enseigné à San Lorenzo del Escorial.




"Cette situation couplée avec la demande croissante de la consultation neurologique des citoyens nécessite une plus grande implication par le gouvernement, dans le but de définir des mesures d'urgence pour les soins appropriés et optimale pour ces patients et leurs familles", at-il souligné.

En outre, Sancho Rieger a déclaré que «tous les patients neurologiques ont le droit d'être traité par un neurologue." Il a également dit que «le patient ne doit pas avoir à changer la ville ou de la province d'être correctement servis," at-il souligné, parce que «les carences en soins neurologiques sont soulignés dans une communauté à l'autre."

Toutefois, il a expliqué que pas tous "sont des ombres" dans la réalité de la situation, même se il est «léger» et positive à émerger comme cela a été l'extraordinaire développement des ressources et la santé spéciale ou les aspects factuels de neurologues espagnols sont les meilleurs formats en Europe.

Il a également noté qu'il ya eu des progrès significatifs dans les techniques de diagnostic et les analyses neuro-imagerie, le diagnostic moléculaire, de nouvelles génération de médicaments pour le traitement de l'épilepsie ou de migraine, stimulation cognitive ou la chirurgie Parkisnon ou d'épilepsie.

"Neuroscience est confrontée à de nombreux défis entre eux, à la demande dans les soins hospitaliers ambulatoires, établir neurologues en service dans tous les hôpitaux tertiaires et dans toutes les provinces ou de consolider et développer le plan national d'AVC chez les autres."

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha