Diabétique enceintes ont un risque accru de dépression

Avril 23, 2016 Admin Santé 0 4
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

Les femmes enceintes à faible revenu et les nouvelles mères atteintes de diabète ont presque deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression pendant et après la grossesse que les femmes sans la maladie un risque.

Ce est la conclusion d'une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de l'Université Harvard (Boston) de publier leur étude dans le numéro d'aujourd'hui du Journal de l'American Medical Association.




Coordonné par Katy Backes Kozhimannil ont montré que la dépression pendant la période périnatale affecte au moins 10 à 12 pour cent des nouvelles mères, et d'environ entre 2 et 9 pour cent des femmes enceintes atteintes de diabète.

Parmi les femmes sans signes de dépression pendant la grossesse, le diabète avaient une probabilité plus élevée de nouveaux symptômes de dépression au cours de la période du post-partum (9,6 pour cent) que les femmes sans diabète (5,9 pour cent).

Ils ont utilisé les informations de la base de données du programme du New Jersey de soins médicaux gratuits, connu en anglais comme Medicaid. Inclus 11 024 femmes qui ont accouché entre Juillet 2004 et Septembre 2006 et étaient Medicaid six mois avant la naissance et un an plus tard.

Sous-diagnostiquée

Selon les auteurs de l'étude a déclaré: «la grossesse et la période post-partum sont périodes de vulnérabilité accrue à la dépression. La dépression périnatale est sous-diagnostiquée et est une cible importante pour la détection, le traitement et le soutien pour les femmes qui sont à risque de la souffrance.

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha