Identification d'une autre cible dans le traitement de la dépression

Mars 15, 2016 Admin Santé 0 12
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

Bloquer une interaction physique directe entre deux récepteurs de neurotransmetteurs pourrait devenir une nouvelle cible pour la dépression, le dit une étude de l'Université de Toronto au Canada.

La dopamine, un neurotransmetteur est bien connue pour être affectée chez les personnes souffrant de dépression. Les chercheurs, dirigés par Liu Fang, montrent que l'interaction directe entre les deux types de récepteurs de la dopamine, D1 et D2 différentes, si remarquable est augmentée dans le cerveau des personnes souffrant de dépression majeure.




Les chercheurs ont testé chez des rats et ont découvert que l'administration d'un complexe peptide-récepteur modifie les comportements D1-D2 sensiblement réduites communément associés à la dépression.

Étant donné que le blocage de la formation du complexe du récepteur ne affecte pas nécessairement le fonctionnement des récepteurs de la dopamine D1 ou D2 signaler transmission.

Utilisation de ciblage cette interaction entre les protéines peut être un avantage par rapport à d'autres drogues qui interfèrent avec le fonctionnement du récepteur de la dopamine et ont souvent des effets secondaires indésirables.

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha