L'obésité infantile est plus forte dans les pays pauvres

Avril 28, 2016 Admin Santé 0 8
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

Il ya un peu plus de deux décennies, les seules images d'enfants qui sont venus au monde d'abord par les endroits les plus pauvres sur la terre étaient ceux d'enfants qui meurent de faim, des os marqués sur la peau.


Aujourd'hui, la situation a beaucoup changé, mais pas parce qu'ils ont diminué les inégalités économiques et sociales qui divisent le monde en deux.





Reste pays pauvres, mais peu de choses ont changé sa minceur extrême surpoids en raison de l'expansion, mais pauvres en nutriments, hausse de l'inactivité et l'augmentation de l'abandon des régimes hypocaloriques du sein.


En Afrique, le nombre d'enfants moins de 5 ans, l'obésité a augmenté de 4 millions ont été enregistrés en 1990 à 13.500.000 enregistrés en 2010, ce qui représente un environnement idéal pour ce groupe d'âge a augmenté.


L'Asie a suivi la même tendance que dans la même période, les taux du continent a augmenté de 3,2% à 4,9%.


Ces chiffres alarmants sont concentrés l'un des débats cette semaine, tenue à Genève (Suisse), le Comité d'experts sur le Guide nutrition à l'Organisation mondiale de la Santé.


"La raison pour laquelle les enfants deviennent obèses est qu'ils sont moins actifs et la nourriture qu'ils mangent dépasser vos besoins en calories», a déclaré Francesco Branca, un membre du comité qui vise à lutter contre les nombreux visages que la malnutrition maintenant des jours.


"Nous constatons que dans les pays en développement, a augmenté l'offre d'aliments transformés contiennent généralement beaucoup de sucre et de graisse."


Ce changement de régime, il ajoute également une tendance à la baisse de l'allaitement dans les pays en développement, qui, avec les mères d'alimentation insuffisante, éventuellement compléter un profil de risque préoccupation pour mineurs.


"La malnutrition est responsable de 11% de toutes les maladies, les causes des problèmes de santé et invalidité de longue durée," il a rappelé que les pénuries alimentaires "ont un impact sur la formation et le développement des enfants dans les pays les plus vulnérables."


Réunion jusqu'à vendredi, le Comité établira de nouvelles recommandations pour améliorer les problèmes nutritionnels mondiaux qui affligent des centaines de millions de personnes à travers le monde.

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha