Le traitement médicamenteux de la bronchiolite, Partie I

Avril 18, 2016 Admin Santé 0 6
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc


Des études ont montré que l'épinéphrine pulvérisation est plus efficace pour le soulagement de l'obstruction bronchique salbutamol présent dans la bronchiolite. Cet effet peut être plus grande car elle répond à des mécanismes pathogènes différents. La production œdème de la muqueuse, le mucus, avec nflamación de paroi bronchique et la desquamation epitheliale dans la lumière bronchique seraient les facteurs les plus importants de la contraction des muscles lisses.
Cela expliquerait pourquoi les patients atteints de bronchiolite ont une réponse inférieure à bronchodilatateur patients asthmatiques. Doté d'adrénaline est récepteurs alpha-adrénergiques et stimulants bêta-adrénergiques, contrairement salbutamol ne stimule le récepteur bêta-adrénergique.
La stimulation des récepteurs adrénergiques provoque une vasoconstriction des artérioles et des muqueuses perméabilité capillaire diminué, ce qui réduit l'oedème de la muqueuse des résultats d'une augmentation de calibre des voies aériennes. La durée d'action de l'adrénaline est de 15 à 30 minutes, de sorte brouillards fréquents doivent être effectués. Ses effets secondaires comprennent la pâleur, qui cède alors la place pour mettre fin à la pulvérisation, la tachycardie et l'augmentation de la pression artérielle systolique.

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha