Polyneuropathie alcoolique

Mars 21, 2016 Admin Santé 0 1
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

Il peut produire une polyneuropathie sensori-motrice, parfois avec une composante autonome secondaire à la consommation chronique de grandes quantités d'alcool et de ce trouble est observée chez environ 10% des alcooliques.

En principe peut se produire progressivement paresthésies douloureuses pendant plusieurs semaines, en commençant distale, d'abord dans les pieds et les mollets et les mains puis céder la place à la suite d'un composant de moteur. Les muscles distaux les premiers touchés, avant de la cuisse.




Nous voyons souvent un phénomène de pied chute en montant les escaliers. Bien que des signes moteurs sont bilatérales, sa gravité est souvent asymétrique. Dans les cas avancés il peut y avoir des signes de neuropathie autonome périphérique, impuissant, le vertige postural et rarement incontinence.

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha