Rapide, un programme visant à réduire les séquelles des AVC

Mars 12, 2016 Admin Santé 0 7
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

Le Hôpital Universitario Ramón y Cajal, avec sept autres hôpitaux publics (hôpital Universitario La Paz, Hôpital Virgen del Rocío de Séville, l'hôpital Vall d'Hebron, Barcelone, Trias i Pujol à Barcelone Hospital, Hôpital La Fe, Valencia, Navarra Hôpital Clinique Hôpital Santiago Galice), présenté cette semaine Projet rapide.

Son but est de déterminer si la gestion des patients avec suspicion d'AVC est correct pour les retards dans les soins et les corriger dans une deuxième phase.




Ainsi, chaque centre va recruter pour une période de deux mois pour les 25 patients qui fréquentent ou être prises à l'hôpital avec 'course de code "activités. aidants mesurera la quantité de temps dans le traitement des patients à tous les stades d'un accident vasculaire cérébral et d'identifier les domaines d'amélioration de l'ensemble du processus de la gestion.

Comme l'a dit Jaime Masjuan, coordinateur du projet et l'unité de la course de l'Hospital Universitario Ramón y Cajal, «tout le monde qui passe comme un coup va à l'encontre du pronostic du patient survient minutes. Tenter rapide réduire le temps entre le moment où le patient vient à l'hôpital pour réduire le titulaire des conséquences ".

Pendant ce temps, Jaime Gallego, coordinateur du groupe des maladies cérébro-vasculaires de la Société espagnole de neurologie de l'étude, a déclaré que «L'AVC est la cause la plus fréquente d'hospitalisation et de séjour prolongé à l'hôpital dans les services de neurologie. Il est nécessaire d'accélérer toutes les procédures pour le patient de recevoir un traitement le plus tôt possible ".

On estime que plus de 70% des personnes qui souffrent d'une AVC ischémique pas recevoir de traitement au début de 4,5 heures après l'apparition des symptômes, ne arrive pas dans ce laps de temps pour l'unité de l'hôpital spécialisé.

Pour les experts, cela se traduit par une augmentation significative de les patients dépendants et personnes à mobilité réduite, résultant de la qualité de vie réduite et haute dépenses de santé.

L'impact de l'AVC

En Espagne, l'AVC est la deuxième cause de décès chez les femmes -Le premier et affecte chaque année plus de 130 000 personnes, 80 000 d'entre eux meurent ou sont handicapés.

En particulier, le mortalité des AVC ischémique (8 de 9 photos sont de ce type) est de 15% des patients dans les 30 premiers jours et 33% des patients après un an, mais ils se adressent spécifiquement. Toutefois, les médecins sont l'influence la plus importante sur ce qui se passe.

Du point de vue économique, les coûts des soins de santé dans la première année après le diagnostic d'un accident vasculaire cérébral sont très élevés en raison de l'hospitalisation et de réadaptation, et sont liées à la durée de séjour du patient.

Un patient qui souffre d'un accident vasculaire cérébral et dépend coûte à l'Etat entre 20 000 et 30 000 € pour la première année. En particulier, accident vasculaire cérébral consommer entre 3% et 4% des dépenses de santé dans les pays à revenu élevé, la distribution de 76% des coûts directs de la première année.

(SYNC)

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha