Syndrome Perry aide à comprendre la maladie de Parkinson

Avril 29, 2016 Admin Santé 0 10
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

Un consortium international de chercheurs, dirigée par la Mayo Clinic (Etats-Unis), a identifié un défaut génétique sous-jacente et la dépression dans le syndrome parkinsonien Perry.

Les auteurs, dirigés par Matthew J. Farrer, disent que leur découverte pourrait aider à comprendre l'origine d'un large éventail de maladies neurodégénératives comme la sclérose latérale amyotrophique de Parkinson ou la maladie d'Alzheimer. Mais troubles courants dépression et de sommeil, qui sont des signes de cette maladie rare.




Pour leur étude, publiée dans Nature Genetics sur son site Web, les chercheurs ont étudié huit familles dans le monde entier. Les mutations identifiées dans une sous-unité du complexe de dynactine, ce qui est essentiel pour le transport moléculaire entre les neurones. Depuis syndrome Perry ressemble à d'autres troubles neurologiques, la découverte suggère que ce type de défauts qui se trouvent dans la cellule peut expliquer la neurodégénération du cerveau et d'être la cause plutôt que la conséquence de la maladie.

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha