Une personne sur dix enfants âgés de 7-14 ans souffrent des symptômes de stress

Mars 11, 2016 Admin Santé 0 1
FONT SIZE:
fontsize_dec
fontsize_inc

Environ 10 pour cent des enfants âgés de 7 et 14 ans souffrant de liées au stress, qui doit être "détectée" et "traité" à temps pour «les aider dans leur relation avec les autres« symptômes, selon Elena Garralda, expert en psychiatrie de l'enfant.

Garralda, auteur de nombreuses publications et de recherches et développé la spécialité de Pédopsychiatrie à l'Hôpital Maudsley à Londres, a parlé aux médias ce matin, quelques minutes avant une présentation à la 44e Congrès national de l'Association espagnole de pédopsychiatrie , tenue à Pampelune.




Le congrès, qui se tient sous le slogan «Le risque de ne rien faire. Prévention. Le diagnostic précoce et le traitement fondé sur des preuves a été ouverte ce matin par le ministre de la Santé, Gouvernement de Navarre, María Kutz, et le maire de Pampelune, Yolanda Ginger.

Selon Elena Garralda, les enfants, «parfois dès l'âge de trois ans," compte souvent un stress "fitness" parce que "de nombreuses fois ils parlent juste et expriment le corps." La pression de bien faire dans les études ou des problèmes dans la famille ou des amis "sont souvent parmi les principales causes de stress parce qu'ils ne peuvent pas gérer le bien."

Parmi les symptômes les plus évidents, Garralda souligné maux de tête ou le ventre », qui deviennent soudainement beaucoup plus prononcé," et qui devrait donner l'alarme chez les parents lorsque l'enfant est "très anxieux et ces empêche la douleur physique à l'école régulièrement et développer leur journée. "

Selon cet expert, ce est là que vous devez agir psychiatrie de l'enfant parce qu'ils sont «les expérimentés peuvent aider à reconnaître où le stress et la douleur de voir comment la physique avec désigne le métal, et ainsi aider à gérer de sorte qu'ils ne se arrêtent pas aller à l'école et d'interagir avec leurs pairs ".

Pour sa part, la ministre Maria Kutz a montré, dans son discours lors de la cérémonie du Congrès, son "ferme soutien" pour l'ouverture du secteur, "dans son ordonnance que la psychiatrie de l'enfant est considéré en Espagne comme une spécialité» comme la médecine spécialisée "est très importante car elle se traduit par" un avantage indéniable pour le patient et son environnement. "

Comme il l'a souligné, "il est très important de canaliser moniteur ces problèmes chez les enfants et un accès rapide à un diagnostic de commencer un traitement approprié, avec le soutien des parents et de leur environnement afin de se assurer un avenir meilleur."

Yolanda Ginger a également exprimé sa satisfaction que cette conférence «important» a lieu à Pampelune et a noté que «les enfants sont l'avenir de notre société et nous devons assurer un traitement adéquat pour leurs problèmes."

Opté pour "des recherches supplémentaires pour adapter les traitements et obtenir de meilleurs résultats» et trouver les causes de ces maladies, telles que «si les nouvelles technologies influencent également et si bien souffrent également de dépression."

Aujourd'hui et demain, les experts discuteront, entre autres sujets, le déficit de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH), trouble bipolaire, les troubles anxieux apparition précoce de troubles dépressifs, l'autisme et la psychose chez les enfants.

Lors de la conférence, quatre ateliers, cinq colloques, quatre leçons, il ya eu 32 communications.

(0)
(0)

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha